Les nouvelles règles du jeu pour les fûts


Depuis quelques jours, la Scotch Whisky Association (SWA) a annoncé que désormais il sera possible produire du whisky dans des nouveaux types de fûts, jusqu’à maintenant interdits.

 

Si vous parlez anglais, ci-joint le lien vers l’article sur leur site web : https://www.scotch-whisky.org.uk/newsroom/scotch-whisky-technical-file-amended/

 

Il semble anodin, mais ce n’est pas le cas, le diable parfois se cache dans les détails (voir cet article sur scotchwhisky.com : https://scotchwhisky.com/magazine/in-depth/26159/scotch-whisky-s-new-rules-explained/

 

Officiellement, il s’agit d’une modification de la nécessité « légale » d’utilisation de nouveaux fûts pour le vieillissement ou la maturation du scotch whisky.

 

Les traditions sont préservées, on essaie de s’ouvrir sur un monde nouveau avec des modes de consommation nouveaux aussi.

 

Mais… Il y a un mais.

 

Les distilleries n’auront pas carte blanche pour l’utilisation de n’importe quel type de fût ayant contenu n’importe quel liquide. (et c’est tant mieux).

Il faudra utiliser des fûts issus d’une tradition d’utilisation de fûts.

Dans la production de gin, par exemple, on n’utilise pas des fûts mais des belles cuves en inox.

Il sera donc interdit d’utiliser des fûts ayant contenus du gin.

Ça me semble cohérent.

 

D’autant plus qu’il faudra se limiter, parfois, à une simple opération de maturation de quelques mois dans un fût spécifique et non pas de vieillissement de quelques années, afin que le whisky ne soit pas corrompu par des notes et des arômes qui n’ont rien à faire dans un whisky. 

 

La modification est quand même de taille, j’imagine que les barons du monde de whisky ont dû se faire violence pour en arriver là ; d’ici à croire que d’autres évolutions suivront, il y a encore un grand pas à faire.

 

Mais bon, tout commencement doit bien avoir un timide début quelque part…