La distillerie Gordon & MacPhail


L’embouteilleur indépendant Gordon & MacPhail ouvrira sa propre distillerie dans le Speyside.

Faut-il se réjouir ?

Faut-il voir le signe d’une nouvelle ère qui commence ?

Je ne suis pas si sûr.

Quand les embouteilleurs commencent à distiller chacun y perd au change, l’embouteilleur et le distillateur.

Nous vivons une époque folle où l’assureur vend des comptes bancaires, où les banques vendent des contrats d’assurance et les supermarchés vendent des voyages à l’étranger (parfois même des comptes bancaires et des assurances).

C’est dire si on marche sur la tête.

Chacun veut faire tout et n’importe quoi, sans se concentrer sur son savoir-faire et sur les éventuelles faiblesses de son prpore modèle économique.

La différenciation à outrance n’est pas la solution miracle pour sortir un bilan positif : c’est simplement un remède pour éviter de faire face aux problèmes et, éventuellement, d’y trouver la solution pérenne.

Mais la pérennité ne semble pas être au cœur des préoccupations des investisseurs, puisque ça implique une vision sur le long terme. Or, l’investisseur veut un retour sur investissement rapide, peu importe su le business se casse la figure dans le moyen terme.

 

Gordon & MacPhail, déjà propriétaires de Benromach, se lancent dans la distillation parce que c’et la mode, parce que on ouvre une nouvelle distillerie chaque jour.

Les hommes changent, les modes aussi.

Le temps nous dira combien de ces nouvelles distilleries tiendront dans le temps.

 

Bien évidemment, la commune sur laquelle la distillerie sera implantée (Grantown-on-Spey) voit d’un œil favorable l’arrivée de G&M : on entrevoit une façon de drainer des touristes, pas de mal en soi.

 

Mais qui dit touristes, dit argent.

Qui dit argent, dit soif d’argent.

 

L’immobilier va prendre de la valeur peu à peu et les transactions immobilières seront à la hausse : le jeune couple originaire de Grantown qui vaudra investir dans un petit appartement n’aura plus d’argent pour acheter parce que d’autres investisseurs auront acheté tous les biens, pour les louer aux touristes.

 

La boucle sera bouclée et les dents grinceront…

 

La vue du court terme aura compromis la vue à long terme.