Bowmore


Distillerie en plein centre de la ville du même nom, Bowmore.

 

Une boutique vous accueille au « visitor center ».

Pas mal d’articles sympas, bien évidemment des bouteilles et en plus un petit espace de dégustation - avec vue sur le Loch Indaal – ou l’on peut aussi admirer une petite collection de bouteilles d’un certain âge.

 

Il s’agit de la distillerie la plus visitée d’Islay : la position géographique de Bowmore compte pour beaucoup, l’accès est très facile et à portée d’autobus rapidement.

Le whisky de la distillerie de Bowmore n’est pas le plus connus des whiskies d’Islay, et pourtant. Si elle est si connue, la distillerie doit sa renommée à deux particularités:

 

-          Son aire de maltage

 

-          Son gout plus passe-partout que d’autres distilleries de l’Ile

 

L’aire de maltage : la distillerie possède ses propres aires de maltage reparties sur plusieurs niveaux d’un même bâtiment.

L’orge repose au sol pendant 5 à 7 jour et est retournée toutes les quatre heures.

 

Mais l’orge traitée en directe sur place est mélangée ensuite avec de l’orge qui vient du continent (parfois par Port Ellen, ça dépend…).

Le mélange de l’orge tourbée et non tourbée donne un résultat gustatif qui se trouve être entre un Laphroaig/Lagavulin et un whisky plus doux comme Bunnahabhain.

 

C’est peut-être le whisky d’Islay le plus commercial, le plus consensuel.  

 

Si d’un point de vue des coûts, une aire de maltage coûte quand même une petite fortune par rapport à la livraison de l’orge toute prête, il faut dire que d’un point de vue touristique c’est une arme phénoménale pour attirer des amateurs.

 

On retrouve la façon de travailler d’antan ; en effet, lors des visites, il y a toujours un « malt-man » qui fait le tour de l’étage avec son râteau « ad hoc ».

Ça fait joli et ça donne un coup d’originalité à un ensemble d’opérations qui sont contrôlées, la plupart du temps, désormais, par des ordinateurs.

 

Tout est fait pour que la visite se passe sans encombre : les installations sont propres, fonctionnelles, bien entretenues.

 

La cuve de brassage (mash tun) est immense, tout comme la salle des cuves de fermentation (washback) et bien évidemment la salle des alambics (wash stills et spirit stills), le clou de la visite.

 

Le personnel est très disponible et souriant, une autre belle visite.