Une belle bouteille, lourde, imposante, on dirait une bouteille de 100cl et non pas une 70cl, et pourtant. Mais ça donne le ton de ce qu'on va boire...

 

Pas d'indication d'âge, c'est un NAS (No Age Statement).

Rien de bien grave, n'en déplaise aux puristes.

 

Une couleur ambre clair, comme de l'or liquide.

Je soupçonne du caramel en colorant.

 

Au nez on sent une belle puissance malgré ses 43%, là encore on dirait la force d'un 46%.

 

Des arômes de citron confit montent progressivement, avec une touche toute douce comme de l'ananas qui l'accompagne.

 

C'est très plaisant, on sent qu'on en va pas regretter ce choix.

 

C'est engageant.

 

Quoi de mieux que d'anticiper au nez la surprise en bouche ?

 

Et en bouche ça se confirme : nous avons ici un excellent exemplaire de whisky bien balancé, en équilibre entre le soyeux de la texture et la force de l'éthanol.

 

Il y a des notes fruitées, de la poire peut être.

 

Ça tapisse agréablement le palais et on sent une finale à peine astringente. La force au nez s'est transformée en force tranquille. Et avec le passer des minutes, l'astringence refait surface pour disparaître progressivement dans un petit bouquet de notes épicées.

 

J'ajoute une demi cuillère à café d'eau : le résultat est là.

Le whisky a gagné en douceur ce qu'il a perdu en force et ce n'est pas forcement une bonne chose (façon de parler), ça devient très très bon, ça se boit tout seul.

Exquis.

 

Mais comme toutes bonnes choses se dégustent en qualité et non pas en quantité, je me contente de terminer mon dram de 3cl en attendant de rouvrir la bouteille quand l'envie me prendra à nouveau...

 

Note finale : 8/10

 

Prix généralement constaté : à partir de 40€