PORT CHARLOTTE 2007 CC:01 Travel retail exclusive


Encore une belle bouteille de Bruichladdich, acheté en Duty Free à l’aéroport de Milan. Une version Travail retail en effet. 

 

 

Une belle couleur ambrée.

Au nez on sent le toasté, pas tout à fait du fumé mais ça s’approche.

Les vapeurs qui montent au nez sont bien charpentés, il y a de la structure, nous sommes en présence d’un whisky qui a une histoire à raconter.

 

Les arômes sont épais, solides.

On sent des céréales et une pointe de fruit, comme une poire ou une touche de banane.

Il y a du sucre et des raisins.

 

En bouche, ça change la donne ; le côté toasté prend de la puissance et s’accompagne d’une touche de tourbe qui pointe son nez ;

C’est très complexe, complet, dense.

 

Les 57.8° degrés lui vont à merveille, ils subliment les arômes de l’alcool tout en restant d’une grande finesse.

En bouche il y a une pointe d’amertume externe qui accompagne la tourbe, comme du gingembre, ça laisse le bout de la langue à peine sec.

 

Le côté « heavily peated » pourrait faire peur mais non, rien à craindre, ce whisky est fait pour plaire aux amateurs et non pas aux investisseurs.

 

Il est extrêmement bon ; son empreinte gustative n’est pas trop longue mais elle est présente.

Et compte tenu de la puissance de l’alcool à 57.8°, il faut quand même se souvenir que la bestiole cogne un peu. Privilégions la qualité que la quantité…

 

Note finale: 8/10

Prix moyen: à partir de 115€

 

Quelques liens:

Prestige whisky