LAPHROAIG 10 ans


Bel exemple d’un whisky controversé.

Laphroaig est un mythe à lui tout seul ; peu d’amateurs de whisky ignorent son existence.

On dit communément que soit on aime, soit on déteste Laphroaig.

Pas si sûr…

 

Certes, d’entrée de jeu, l’empreinte olfactive peut rebouter certains, mais il s’agit d’un whisky qui mérite d’être exploré dans toutes ses nuances.

Aussi, en bouche, on en prend plein les papilles et j’en ai vu plus d’un partir en courant…

Au nez, on sent l’orge d’Islay, mais il faut avoir visité la distillerie pour s’en apercevoir.

On sent la tourbe fumée, très présente.

Il s’agit d’arôme ronds, structurés, pleins.

Pour avoir vu sur place l’aire de maltage, on « voit » l’odeur qui se dégage.

 

En bouche ensuite le whisky est d’une incroyable complexité.

On sent toujours cette orge si typique bien là, présente, inamovible.

Mais le goût a pris une nouvelle dimension, il s’est marié avec la note fumée de la tourbe.

Le résultat est un whisky qui sort de l’ordinaire, qui n’a rien en commun avec les autres.

A mon sens, pour l’apprécier, il faut avoir la patience d’exercer son palais avec d’autres whiskies avant de s’aventurer sur des terrains si complexes.

Et surtout, pour y voir vraiment clair dans ses nuances, il faut avoir vu et vécu la distillerie à Islay.

L’odorat y joue pour beaucoup.

 

La finale est longue et ce gout d’orge s’ancre bien en bouche pendant un certain temps.

Achetez cette bouteille aujourd’hui et prenez le temps de patienter, la récompense sera à la hauteur de l’attente.

 

Note finale: 7/10

prix généralement constaté: à partir de 42€

 

Quelques liens:

- sur CDiscount, clic ici

- sur Whisky.fr, clic ici