Voilà un whisky qui n'est pas simple. Il s'agit d'un whisky complexe, malgré son âge respectable mais néanmoins assez jeune.

 

On dirait presque un Lagavulin amélioré, sans donc la tourbe.

 

La couleur est une couleur traditionnellement ambrée, sans colorants ni filtration à froid, gage d'une certaines profondeur en bouche.

 

Au nez on sent de la puissance, il y a du volume et de la force sous-jacente.

 

Pour une triple distillation, on sent bien le vieillissement en fûts de sherry, la légère douceur persiste malgré tout avec une touche de chêne.

 

Le nez est riche en arômes, de la compote aux agrumes.

 

En bouche c'est un bouquet d'épices qui se développe étonnamment ; ces épices étaient bien cachées au nez, et là ça se développe tout doucement. Une touche de prune accompagne le tout, rendant assez sucrée la sensation globale de douceur en bouche.

 

Il y a une richesse incroyable en bouche, avec une touche de fumée et une onctuosité extraordinaire.

 

C'est un whisky très très bon et les réfractaires aux notes fumées sauront s'habituer sans problème.

 

La finale est un peu sèche, astringente même, mais ça reste très plaisant et devrait conduire certains à préférer ce whisky en apéritif plus qu'en digestif.

 

Note globale : 8/10.

Prix généralement constaté : à partir de 80€.

 

Site de la distillerie SPRINGBANK