Glenfiddich 12 ans


 

Voilà une dégustation d'un grand classic, le Glenfiddich 12 ans, une bouteille parmi les plus vendues au monde, disponible un peu partout à des prix raisonnables.

 

 

Tout amateur de whisky connaît la bouteille triangulaire de Glenfiddich, la reine des single malts à l'époque de l'apogée des blends.

Un choix à l'époque risqué mais qui a fini par payer, les autres distilleries de single malts ont mis un bout de temps à comprendre la stratégie gagnante de Glenfiddich et lui ont permis, entre temps, de cumuler un stock inestimable de vieux whiskies pour faire face au futur.

 

Comme quoi, déjà à l'époque, le monde bien pensant du whisky pensait pouvoir vivre ses vieux jours sur ses acquis sans se remettre en question.

 

 

 

Revenons à la bouteille : deux verres, le premier sec, le deuxième avec une cuillère d'eau.

 

Au nez, il y a du sherry, c'est rond, il y a de l'épaisseur, c'est agréable.

Aucune agressivité aux narines, c'est doux.

 

 

En bouche, l'attaque est tout en douceur, il y a de l'ananas, de la poire, de l'amande, du gâteaux ; il y a une petite dose d'épaisseur de la matière en bouche, une note crémeuse qui reste bien présente.

 

C'est très plaisant et très léger.

 

 

 

Le deuxième verre avec l'eau est toujours plaisant sans pour autant avoir une grosse différence avec le verre sec.

 

Au nez, il y a un bouquet d'épices plus prononcé, comme si l'eau avait amplifié les arômes sous-jacentes.

 

En bouche c'est aussi toujours tout en douceur, très agréable.

 

 

 

Certains vous diront qu'il s'agit d'un whisky « simple », un premier pas pour ceux qui souhaitent allez plus loin dans les dégustations de whiskies plus complexes. Pas trop d'accord tout en étant d'accord.

 

Oui, on peut pousser plus loin la découverte mais ceci n'empêche pas de continuer à apprécier ce whisky à tout moment : un whisky complexe n'est pas meilleur qu'un whisky plus « basique ».

Tout comme un whisky âgé n'est pas meilleur qu'un whisky plus jeune.

 

 

Le Glenfiddich 12 ans en est la preuve.

 

 

 

 

Prix indicatif : à partir de 28€

 

Note finale : 7/10