BUNNAHABHAIN 11 ans, The Discovery range Gordon & Macphail


Une belle bouteille dans un joli tube cartonné mauve, c’est parfait, on a envie d’offrir un cadeau à un ami passionné de whisky.

Mais l’ami en question c’est moi, donc je m’autorise à me faire un cadeau à moi-même.

 

La couleur est ambrée, une belle couleur sombre qui annonce une finition « sherry cask matured ».

J’ai tendance à croire qu’une touche de colorant est bien présente dans la bouteille, histoire de lui conférer une certaine crédibilité aux yeux de non-initiés et de le rendre plus vendable.

 

Au nez ça sent le sherry, indiscutablement.

C’est épicé à souhait, avec des notes de confiture d’orange amères et de chocolat.

La petite bête est quand même à 43°.

 

L’ajout d’une demi cuillère à café d’eau amortie partiellement les notes épicées et lui donne un caractère plus doux, avec une force d’attaque amoindrie.

 

En bouche, c’est très plaisant ; les épices s’affirment davantage dans un cocktail festif d’arômes fruités. La texture est à peine huileuse et l’eau apporte le petit plus dans l’ouverture des sensations gustatives.

Dire que c’est bon ce n’est pas tout dire : c’est très bon.

 

La finale épicée s’éternise en bouche en s’estompant très progressivement. Il y a cette sensation de « chaud » et de « poivré » qui continue à tapisser les joues.

 

Ce n’est pas une bombe de sherry comme je pouvais imaginer mais une petite bombe épicée.

 

Ce whisky devrait ravir les amateurs de whisky qui ont une présence et une personnalité qui sort de l’ordinaire.

 

Prix généralement constaté : à partir de 55 euros.

Note finale : 7,5/10